Pour lire le récit de mon quatrième jour en Suisse c’est par ici!

jour 4

Vous vous demandez comment j’ai dormi? Et bien je dirais encore fraîchement… Je vous quittais hier sans vous dire dans quel coin j’allais dormir. Et bien il est temps de vous le dire!

J’ai créché dans ma voiture (jusque là pas de surprise…) au pied du Mont Pilate! Aussi appelé Pilatus, c’est un massif montagneux situé dans la partie centrale des Alpes Suisses. C’est assez proche de Lucerne. Logique puisque j’y étais hier soir!

Vous le voyez sur les photos, il faisait un vrai temps de chien! Disons que je commence à m’y habituer… Le soleil finira bien par montrer le bout de son nez quand je ne m’y attendrai pas! En tout cas les paysages sont toujours aussi chouettes!

IMG_20170812_120655

Voilà un p’tit plan des environs qui vous permettra de me situer un peu mieux… En gros moi je suis en bas et autour de moi il y’a tout plein de montagnes et de chemins de rando!

IMG_20170812_103635

A peine réveillé, je profite du fait qu’il ne pleuve pas pour sortir le vélo et aller faire un tour! Le ciel est tellement menaçant que je pars un peu à l’aveugle. Je prends le premier chemin de rando venu et c’est parti pour se faire un peu mal aux jambes!

DSC_0581

Quelques coûts de pédales plus tard je ne regrette pas du tout mon choix! Je m’enfonce peu à peu dans la montagne. C’est toujours vert et je me sens tout petit au pied de ces énormes cailloux! Aucun bruit, juste celui des animaux et du vent. J’adore!!!!

Sur le chemin je croise de nouveaux amis à usage unique, des vaches, des ânes…

Et cette superbe maison. Une sorte de chalet XXL. Je suis resté plusieurs minutes devant cette habitation pour m’imprégner de l’atmosphère… Dire que des gens y vivent H24! Ils sont pratiquement les seuls habitants du secteur, en plein milieu des champs et des montagnes! Il faut aimer les grands espaces!

DSC_0584

Vient alors le moment de la descente, le meilleur moment en termes de sensations! C’est aussi en descendant qu’on se dit que c’est pas mal d’efforts pour une descente de quelques minutes seulement…

IMG_20170812_110842

J’arrive à la voiture et… Il se remet à pleuvoir! Juste le temps de fixer le vélo sur mon coffre et je reprends la route! Direction la douche!

Comme depuis le début de mon roadtrip, les moments de conduite ne sont vraiment pas contraignants. Il suffit de regarder en face, de tourner la tête à gauche ou à droite pour découvrir une nouvelle « peinture ».

Je finis par arriver sur les côtes du lac d’Uri, un magnifique bassin aux airs de fjord à l’extrémité sud du lac des Quatre-Cantons. Il est temps de me mettre à l’eau et de me laver! 🙂

Franchement, y’a pire comme endroit pour prendre une douche! Ça change du mur de ma salle de bain que je vois tous les matins!

DSC_0647.JPG

Je suis tout propre, il est temps de déjeuner! Une p’tite bouffe qui n’est pas vraiment à la hauteur des paysages que j’ai en face de moi… D’ailleurs, c’est ce genre de risotto tout fait qui m’a fait me promettre de penser un peu plus à la nourriture lors de mon prochain road trip. Et oui, je suis parti un peu vite et du coup je n’ai pas pris le temps de faire de vraies courses. Je ne le ferai plus!

IMG_20170812_142315 - Copie.JPG

Bon ben c’est englouti en trois bouchées. Reprenons la route pour oublier que j’ai déjà faim…

Très rapidement je retrouve les berges du lac des quatre cantons. Oui oui il est un peu grand… J’arrive au lieu dit de Tellsplatte qui signifie « dalle de Tell » en Allemand. En fait, il s’agit du lieu où, selon le mythe, Guillaume Tell aurait sauté du bateau du bailli Gessler. Bon, ça c’était pour l’instant culture! Graphiquement parlant c’est pas mal non plus!

Allez je redémarre la Punto en direction de Schwytz, petite ville de 15 000 habitants à une dizaine de kilomètres…

Mes premières impressions sont vraiment très bonnes! L’architecture de la ville est superbe. En me documentant un peu, j’ai appris que la ville avait été en grande partie détruite lors d’un énorme incendie en 1642. Une des rares maisons qui a survécu aux flammes, dite de « Bethléem » et encore sur pieds aujourd’hui! D’ailleurs, si je ne dis pas de bêtises, c’est la plus vieille maison en bois d’Europe! Elle date du XXIIème siècle!

J’espère que cette description vous aura plu parce que je n’en ai aucune photo… Pour me faire pardonner en voici quelques-unes.

Les plus observateurs auront remarqué mon short qui sèche sur ma voiture! Ca marche vraiment! C’est même bien plus écolo que le sèche linge! Enfin si on part du principe que je ne roule pas pour sécher mes affaires! 🙂

Après ce passage très apprécié, je me suis rendu à Zurich. Malheureusement pour moi qui recherchais du calme je suis tombé pile sur le jour de la Street Parade. Pour faire simple c’est la plus grande techno-party du monde puisqu’elle frôle carrément le million de visiteurs! Autant dire que j’ai mis une heure à me garer. Je suis sorti du parking sous-terrain, j’ai marché un peu.

Moi qui voulais prendre des photos de la ville et déambuler tranquillement, je me suis retrouvé en léger décalage avec tous les copains et copines bien amochés… Je suis donc revenu aussitôt à ma voiture. Un après-midi sans photos mais qui m’a quand-même coûté une quinzaine de francs suisses! Ah oui… Pour ceux qui ne le savaient pas, le stationnement en Suisse coûte un bras! Deux même!

Je décide donc de changer mes plans et d’aller voir les chutes du Rhin. C’est à une centaine de kilomètres mais je n’ai plus rien de prévu aujourd’hui puisque ma visite de Zurich est tombée à l’eau!  C’est parti pour une heure trente de voiture pour enfin voir cet endroit qui me donne envie depuis un moment!

J’arrive sur place la nuit tombée. J’entends le bruit de l’eau et décide donc de m’approcher un peu plus. Je descends environ 200 mètres et à ma grande surprise les chutes du Rhin ne sont pas fermées! En plus de ça, ils ont installé un système d’éclairages permettant de les observer même de nuit! Le top!

DSC_0721.JPG

DSC_0724.JPG

Les chutes du Rhin, ou Rheinfall en Allemand, sont des chutes d’eau qui se sont crées à l’endroit où le Rhin forme la frontière entre la Suisse et le RheinfallLand de Bade-Wurtemberg en Allemagne. A cet endroit, quand le Rhin a son débit moyen, environ750 m3/s d’eau franchissent les rochers d’une hauteur de 23 mètres et sur 150 mètres de largeur. Je ne sais pas si ça vous parle mais je trouve ça dingue! Ce sont tout simplement les plus grandes chutes d’eau d’Europe!

Quand je me suis retrouvé à quelques mètres de ces chutes, il a fallu quelques minutes à mes yeux pour s’habituer à l’obscurité. J’avais déjà des frissons juste en entendant le bruit de l’eau et les vibrations sous mes pieds. La puissance dégagée par l’eau est vraiment impressionnante et nous rappelle qu’on est tout petit!

J’ai donc fini cette journée sur une très bonne note après ma désillusion Zurichoise. Il est temps d’aller trouver un endroit pour dormir et être en pleine forme pour le sixième jour!

 

Pour lire le récit de mon sixième jour en Suisse c’est par ici! 

jour 6