Pour lire le récit de mon premier jour en Suisse c’est par ici!

vedette

 

Après une première nuit plutôt agréable sur le bord du Lac de Joux, j’entame ma seconde journée sur le sol Suisse. Il a fait froid cette nuit mais j’avais prévu une veste polaire et tout s’est plutôt bien passé. Au réveil, un petit café sur le même banc que la veille pour reprendre des forces. La vue est plutôt agréable…

IMG_20170809_102729-lightroom.jpg

C’est aussi l’heure de prendre mon premier bain! Et oui! Deux jours sans me laver ça commence à faire! Heureusement j’ai amené avec moi mon savon de Marseille (pur Savon de Marseille je précise) et je peux donc me laver tranquillement dans le lac. Un pur moment de bonheur… Même si l’eau est un peu fraîche…

IMG_20170809_112621-lightroom.jpg

GOPR0139-lightroom.jpg

C’est aussi l’occasion de discuter avec mes « nouveaux amis » avec qui j’ai échangé la veille au soir. Ils me disent que je dois absolument monter voir la Dent du Vaulion.

Ils m’expliquent donc que la Dent du Vaulion est un sommet du Jura vaudois qui culmine à environ 1500 mètres (1482 après vérifications). C’est bien simple, ils me le montrent avec le doigt, il est juste au-dessus de nous. Comme un promontoire qui surplombe le lac de Joux.

Je fais alors une recherche sur google et j’apprends que la Dent de Vaulion offre par temps clair une vue sur au moins sept lacs importants. Plus une seconde à perdre! Même si le ciel est couvert je monte dans ma voiture, j’enclenche la première et c’est parti!

S’en suit donc une petite ascension faite de quelques virages puis j’arrive très rapidement au sommet. La fin de la route est faite de graviers, je me gare sur un parking improvisé. Il n’est plus possible de continuer en voiture, le reste doit se faire à pieds… Je suis plutôt bien accueilli puisqu’un groupe de vaches m’attend de pied ferme!

DSC_0047-lightroom.jpg

Faites pas la tête les filles! Je sais que le temps n’est pas top mais quand-même! A croire qu’elles n’apprécient pas ma venue puisqu’une seule se tourne vers moi… 🙂

Il est temps de marcher un peu et de me diriger vers le sommet. Je mentirais si je vous disais que j’entame une folle randonnée. Je vois le sommet et il n’est pas loin. Il me faut environ une quinzaine de minutes pour m’y rendre et je peux vous dire que ça vaut le détour!

DSC_0054-lightroom.jpg

DSC_0067-lightroom.jpg

Voici ma première vue sur le lac de Joux que j’ai quitté depuis quelques minutes. Le ciel est menaçant et le mercure plutôt bas mais il ne pleut presque pas, j’en profite pour continuer mon « ascension »!

DSC_0058-lightroom.jpg

GOPR0151-lightroom.jpg

Franchement, la vue est à la hauteur de mes espérances! C’est le début de mon voyage à travers la nature Suisse. J’adore! Les paysages verdoyants, un ciel presque à portée de main, une vue panoramique presque infinie. Je n’en attendais pas tant! Je prends quelques minutes pour profiter de la vue…

IMG_20170809_130151-lightroom.jpg

De l’autre côté il n’y a pas de lac mais la vue est tout aussi jolie.

DSC_0063-lightroom.jpg

Je profite encore quelques instants. Il est aux alentours de midi. Je vois des touristes qui entament leur sandwichs. La faim m’appelle. Il est temps de redescendre à la voiture et de me préparer un délicieux repas. Ce midi, ce sera encore… Nouilles Japonaises! 🙂

IMG_20170809_131848-lightroom

Pendant un roadtrip il faut un minimum d’organisation. Du coup, pendant que mes nouilles cuisent sur le réchaud, j’en profite pour accrocher mon maillot de bain qui m’a servi ce matin, sur la vitre de ma voiture. Il séchera quand je roulerai!

IMG_20170809_133341-lightroom.jpg

J’ai bien mangé. Je suis repu… Bon, en vrai j’ai encore super faim mais je me dis que la suite de la journée va me faire oublier cet appétit féroce! Il est l’heure de reprendre la route et je me dirige vers la ville de Fribourg, destination que je n’atteindrai que le lendemain.

Sur le chemin, je m’arrête au niveau de la source de l’Orbe, non loin du lac que je viens de quitter. L’Orbe est une rivière qui prend justement sa source au pied du Noirmont dans le Jura dans le lac de Rousses.

IMG_20170809_150940-lightroom.jpg

Je pense qu’il vaut mieux pour vous que vous lisiez ce petit écriteau. Il sera plus précis que mes souvenirs…

Maintenant que vous connaissez mieux que moi cet endroit, voici la source de l’Orbe en images!

GOPR0154-lightroom.jpg

DSC_0111-lightroom.jpg

Voici comment j’ai pris la photo que vous venez de voir 😉

IMG_20170809_150509-lightroom.jpg

Je me balade bien une heure le long de l’Orbe. C’est un endroit calme et reposant. Je tombe vraiment sous le charme de cet endroit mais il est  déjà 18h et il me faut trouver un endroit non loin de Fribourg pour me garer et dormir…

Je reprends donc le volant en me dirigeant vers Fribourg. Il pleut mais les lumières sont vraiment jolies. Je m’arrête plusieurs fois sur le bord de la route pour prendre une ou deux photos.

DSC_0076-lightroom.jpg

DSC_0130-lightroom.jpg

Pendant tout le trajet, le ciel est vraiment changeant. D’une minute à l’autre j’ai l’impression que le mauvais temps est passé puis une brume s’installe… C’est vraiment étrange!

DSC_0137-lightroom.jpg

C’est un très joli décor. L’atmosphère est vraiment surprenante. D’ailleurs le rendu de la photo n’est pas à la hauteur de ce que j’ai vraiment vu! Ce que je retiens à cette heure-là c’est que j’ai marché dans 30cm d’herbe trempée et que mes chaussures pèsent 2kg! Il va falloir trouver une idée pour les faire sécher dans la nuit!

Il n’est pas toujours évident de trouver un endroit à l’abris des regards pour stationner durant la nuit. Je suis en territoire inconnu et je ne veux pas déranger. Sur la route, je trouve un petit chemin qui me mène au milieu d’un champ ouvert. J’y pénètre tranquillement au volant de ma Punto 4×4 🙂 . J’évite les multiples souches et trouve un endroit parfait pour m’arrêter et passer une belle nuit!

IMG_20170809_205320-lightroom

Il est donc l’heure de manger mais aussi de faire sécher mes chaussures! Je laisse donc le contact allumé, positionne mes chaussures sous les bouches d’aérations et je patiente… Au bout d’une trentaine de minutes mes chaussures ne sont pas sèches et j’en ai marre de déranger les vaches qui ne sont pas bien loin. J’éteins le contact et me dirige vers mon lit. C’est le mois d’août mais il fait moins de 10°C!