Bon… Moi je vis en Normandie. Pourquoi j’ai ce besoin de préciser mes origines en début d’article? Et bien parce que chez moi c’est pas tous les jours qu’on a la chance de voir la Lune! Je vous rassure il m’arrive de la voir mais il faut se tenir au courant de la météo avant pour être sûr de ne pas veiller pour rien! Bon… J’exagère un tout petit peu…

De toutes façons le but de cet article n’est pas de vous apprendre où vous pourrez photographier la Lune mais comment réussir à la photographier sans trop de difficultés!

Allez, c’est parti! Soyez attentifs! Et si vous avez encore des questions à la fin de l’article, soit parce que je me suis mal exprimé soit parce que ça vous semble trop compliqué, posez-moi toutes les questions que vous voulez en commentaire et je tâcherai d’y répondre au mieux!

 

1. Le matériel qu’il vous faut?

Pour commencer, parlons matos. Il n’y a pas vraiment d’obligation question matériel, mais si vous souhaitez avoir un rendu chouette, il faudra investir un minimum. On peut tous prendre une photo de la Lune avec un smartphone mais pour l’instant le résultat reste plutôt bof même en adaptant des zooms…

Une focale longue

Vous vous en doutiez mais, la Lune étant juste un petit peu loin 🙂 , l’idéal est d’avoir une longue focale, plus simplement un objectif qui zoome loin! Si vous voulez faire un plan serré il vaut mieux aller chercher du côté des 200-300 mm (si vous cherchez l’info c’est écrit sur votre objectif). Par contre, il est possible d’intégrer la Lune à un paysage, même avec un grand angle!

Je vous parle d’objectifs interchangeables mais sachez qu’à ce jour il existe des bridges, des hybrides et même des compacts qui ont une très bonne résolution et un zoom qui permettent de faire des photos cools de la Lune! Pas besoin de mettre 2000 euros dans un appareil pour photographier la Lune!!!

15519968403_9a2a6dec7e_o2-lightroom-lightroom.jpg

Un trépied

Comme vous utilisez un zoom (une longue focale), tout mouvement de votre part, même un léger tremblement sera amplifié. Il aura pour cause de créer un flou sur votre image. Or, quand on prend la Lune en photo l’idée c’est quand-même d’y voir un minimum les cratères et reliefs et non juste de deviner un point lumineux! Pour éviter ce qu’on appelle en photo un « flou de bougé ».

Pour que votre appareil soit stable et donc votre photo nette, il vous faut un trépied. Peut importe la qualité de votre trépied tant qu’il permet à votre boîtier de rester entièrement immobile. Si vous êtes patient vous pouvez poser et coincer votre appareil avec les moyens du bord. Si vous risquez de rater 90% de vos photos, c’est plutôt risqué pour votre matériel qui risque de tomber malencontreusement… Bref, je vous conseille quand-même le trépied!

Un retardateur, une télécommande ou un smartphone

Même une fois l’appareil posé sur un trépied, il existe encore une possibilité de flou de bougé! Et oui! Quand vous appuyez sur le déclencheur, vous faite légèrement bouger votre appareil! Et comme, je vous le rappelle, vous utilisez une focale longue (un zoom), cet effet est démultiplié!

Pour éviter ça vous avez plusieurs solutions! L’idéal est d’utiliser une télécommande adaptée à votre appareil photo qui permet de prendre instantanément une photo à distance en un clic. Si vous n’en avez pas, vous pouvez aussi utiliser la fonction retardateur de votre appareil (2, 5 ou 10 secondes en général). C’est tout simple, vous choisissez la fonction retardateur et quand vous appuyez sur le déclencheur, un compte à rebours de plusieurs secondes se déclenche avant que la photo ne soit prise! Oublié donc le flou de bougé!

Si vous avez de la chance, comme moi, certaines marques ont prévu pour des modèles (comme le mien 🙂 ) de créer une application sur smartphone. Connectez votre téléphone à votre appareil photo en wifi ou bluetooth et bénéficiez d’une véritable télécommande!!!

 

2. Comment régler votre appareil photo?

Quel temps de pose?

Même si ça ne parait pas forcément évident à première vue, la Lune dégage un forte lumière en pleine obscurité (à fortiori lors de la plein lune). Il est donc inutile de régler votre appareil en pose longue (1, 5, 10 secondes etc…). Ça serait inutile mais surtout vous auriez un gros rond blanc sans aucun détail! Et oui! Si votre appareil capte la lumière de la Lune (très puissante) pendant une trop longue durée, ça donne l’effet d’une lampe de poche dirigée droit dans les yeux. On a d’ailleurs tous les réflexe d’entrouvrir les yeux au minimum pour voir la source lumineuse quand ça arrive!

 

Quel mode?

Alors moi, je vous conseille d’utiliser le mode manuel si votre appareil vous le permet. Je ne dis pas que c’est mieux, c’est simplement un mode qui permet de gérer toutes les composantes que je vais vous expliquer dans quelques lignes… Et puis en vrai, pour comprendre le fonctionnement d’un appareil photo c’est quand-même bien mieux!

Quelle ouverture?

Vous voyez la pupille de votre œil. Oui moi je suis bizarre, j’ai déjà fait le test dans un miroir avec une lampe de poche. Regardez-vous dans un miroir avec une faible luminosité. Vous verrez que votre pupille (le point noir au milieu) est très grand. Plus grossièrement, votre œil prend le plus de lumière possible. Si vous projetez une lumière forte dans le miroir qui se réfléchit dans vos yeux, votre pupille rétrécit automatiquement pour capter moins de lumière et vous éviter l’éblouissement total.

Et bien avec un objectif c’est pareil! Si je veux plus de lumière j’ouvre beaucoup (la valeur est donc faible comme F/1.8) et si je veux laisser entrer peu de lumière j’ouvre moins (par exemple f/22). En fait c’est l’inverse, plus le chiffre est grand plus l’ouverture est faible. Ou alors plus la fermeture est importante. A vous de choisir!

Une autre règle. C’est que plus j’ouvre mon objectif (F/1.8 par exemple), le sujet sur lequel j’ai fait la mise au point est net et le reste l’est moins. Au contraire, si je règle sur une ouverture faible (F/22 par exemple), tout est net. On appelle ça la profondeur de champs!

Fini la leçon! 🙂 Pour photographier la Lune je vous conseille d’être entre F/5 et F/8. N’allez ni en-dessous ni au-dessus. La Lune est très loin et si vous n’avez aucun référentiel autour la profondeur de champs n’est pas bien importante.

DSC_0685-lightroom.jpg

Quelle vitesse d’obturation?

Plus simplement, combien de temps je veux que mon appareil capte la lumière? Il est difficile voire impossible de vous donner un réglage précis. Tout dépend de votre matériel, des autres réglages et de la luminosité de la Lune (pleine Lune, demi-Lune, quartier etc..). Mais bon, je suis quand-même là pour vous donner un p’tit coup de pouce. J’aurais tendance à vous dire de vous positionner entre 1/100 et 1/250ème de seconde. Et oui, prenez un chrono, vous allez voir que c’est dur rapide! Votre appareil capte la lumière pendant une très courte durée et c’est suffisant!

Quelle sensibilité?

La sensibilité qu’on appelle la « sensibilité ISO » est le troisième réglage à prendre en compte. Pour faire plus simple, elle vous permet d’augmenter l’exposition (donc la luminosité) de votre photo. En gros, la sensibilité la plus basse est en général 100 ISO, 50 pour certains boîtiers. Si vous gardez la même ouverture et la même vitesse d’obturation et que vous augmentez la sensibilité ISO, vous augmenterez l’exposition de votre photo! La Lune étant lumineuse, je vous conseille de rester à 100 voire 200 ISO. Plus vous augmentez la valeur des ISO plus vous prenez le risque d’avoir du grain, c’est à dire d’avoir une photo avec des pixels qui risquent même de devenir un peu rouge à cause de la pollution lumineuse si vous êtes en ville.

Et pour la mise au point?

Bon… Je ne vous en parle que maintenant mais logiquement vous pouvez faire ce réglage dès le début! En général les boîtiers actuels savent faire la mise au point de façon assez facilement de façon automatique! Mais moi je vous parle de mode « MANUEL » depuis le début! Encore une fois, je ne vous oblige pas, je vous incite juste à essayer pour progresser!

Pour faire au mieux, il vous suffit de regarder dans votre viseur (ou dans votre écran si vous n’avez pas de viseur) et de faire manuellement et surtout minutieusement la mise au point pour avoir votre sujet (en l’occurrence la Lune) le plus net possible.

Si vous n’arrivez pas à faire ce réglage pour je ne sais quelle raison, restez en mode manuel et réglez la mise au point de votre objectif sur l’infini. Le sigle l’infini ressemble à un 8 allongé, comme ça: infini IMPORTANT: ne dépassez pas ce symbole sinon vous risquez d’avoir une Lune floue. Ça serait le comble pour un photographe Lunaire!!!! 🙂

3. Dois-je retoucher ma photo de Lune?

Et bien j’ai envie de vous dire: ni ou ni non! C’est une question de goût et d’intention! Ce que je ne vous conseille pas c’est d’exagérer votre traitement! Retoucher une photo de Lune est assez facile si vous restez simple. Première chose, le cadrage. Moi je trouve qu’il est préférable d’éviter de la mettre au centre. Certains vous parleront de la règle des tiers. Moi je ne me réfère à aucune règle mais plutôt à ce que je vois! Je préfère chercher le Lune plutôt que de l’avoir toute cuite en face de moi. Bon là je rigole mais c’est un peu ça. A vous de vous faire une idée avec la même photo cadrée différemment…

centrée
Lune centrée
décentrée.jpg
Lune excentrée

 

Je ne sais pas vous mais moi je préfère vraiment la seconde! Ah oui, j’allais oublier. Si votre photo est suffisamment net vous pouvez la cropper lors de la post-production (retouches). En français, vous pouvez la recadre et même faire un léger zoom comme ici! La Lune était un peu plus petite sur ma photo de base! Euh oui j’ai oublié la signature « La route d’Antoine » sur les deux photos mais c’est bien une photo de moi! D’ailleurs je l’ai prise quelques jours après avoir acheté mon tout premier appareil photo! Et oui j’adore regarder le ciel la nuit! J’avais utilisé un Nikon D5300, boîtier que j’utilise encore souvent actuellement et que j’adore couplé à un objectif Sigma 70-300 de qualité très moyenne mais qui permet de faire des photos sympa si on prend le temps!!!!

Avec un logiciel de retouche photos il est aussi très simple de jouer sur la couleur de votre Lune. Je vous ai concocté un petit aperçu de ce qu’il est possible de faire. Attention tout de même! Ne choisissez pas l’option la plus colorée au risque de vous faire traiter de tricheur!!!

nuances2.jpg

Enfin, pour finir, comme je vous l’ai dit en début d’article, vous pouvez photographier notre magnifique satellite naturel sans avoir une focale longue. Dans ce cas par contre, il n’y aucun intérêt à la photographier sans référence en avant plan! Il vous faudra au minimum quelques nuages devant et au mieux un paysage qui la mettra en valeur! Voici une de mes photos où la Lune prend une petite place mais par laquelle l’œil est pourtant attiré rapidement!

DSC_0164lightroom.jpg

Et oui c’est encore une photo d’Etretat! J’adore cet endroit! Mais je n’ai pas menti! La Lune est bien là!

Maintenant à vous de jouer! Et surtout n’hésitez pas à me montrer vos photos de Lune en commentaires!!!

Amusez-vous bien!